Recueillement au cimetière du Père-Lachaise (10 septembre 2013) PDF Imprimer Envoyer

Beaucoup d'amis sont venus à cette cérémonie qui nous est devenue traditionnelle, entre Yom Kipour et Roch Hachana, en présence de M. Pascal Joseph, chargé des activités de mémoire à la Mairie du 20ème, de notre amie la députée Danièle Hoffman-Rispal, également membre de notre Association en souvenir de son oncle Jacob Henrykowski, de Mme Martine Lécuyer, Conservatrice du cimetière, et avec la participation du Rabbin Claude Lemmel. Notre Présidente d'Honneur, Simone Veil, nous avait fait parvenir un mot pour nous demander d'excuser son absence.

Louise Cohen, qui, avec plusieurs membres de l'Association, avait participé le 8 septembre au Mémorial de la Shoah à la cérémonie en mémoire des victimes de la Shoah morts sans sépulture, ce qui est le cas de nos hommes du Convoi 73, nous a rapporté une partie du discours prononcé ce jour-là par M. Raphaël Esrail, Président de l'Union des Déportés d'Auschwitz.

Il s'est exprimé avec beaucoup d'émotion, en tant que rescapé des camps et des marches de la mort et nous a dit combien, avec ses camarades survivants, ils avaient eu du mal, à leur retour, à parler de ce qu'ils avaient vécu alors que nous n'étions pas vraiment disposés à les entendre. C'était tellement impossible de croire ce qu'ils racontaient.

Mais ils ont persévéré, nous a dit Raphaël, parce qu'ils voulaient surtout que l'on entende la parole de tous leurs camarades morts au loin et dans la souffrance. Il a souligné l'importance des survivants dans l'histoire de la Shoah. Ils sont à l'origine de nos associations de mémoire, sans eux nous n'existerions pas. Il a dit qu'une partie d'eux-mêmes était restée avec les morts et qu'il leur est impossible d'oublier tous ceux qu'ils ont vu mourir.

Et voici son message : ce deuil, c'est ce que les survivants nous laissent en héritage à travers les générations. Lorsque l'un d'eux s'exprime, il est le porte-parole de ses frères qui se disaient entre eux : si tu rentres, il faudra que tu parles pour dire ce que des hommes ont été capables de faire à d'autres hommes, comment l'obsession de la race, la haine de leurs semblables ont été plus fortes que l'amour du prochain qui est pourtant une des constituantes de la nature humaine.

Après notre cérémonie au cimetière, nous nous sommes retrouvés dans le salon d'honneur de la Mairie du 20ème, toute proche, pour une pause réconfortante et un moment d'échanges et de retrouvailles apprécié de tous.

Le Rabbin Claude Lemmel avec Louise Cohen à droite

Danièle Hoffman-Rispal et Pascal Joseph devant la Stèle du Convoi 73 au Père-Lachaise

Mise à jour le Jeudi, 02 Janvier 2014 22:48