Extermination en Estonie
L'Estonie PDF Imprimer Envoyer

Sur les 15 wagons partis de Bobigny, après la halte à Kaunas où 10 wagons furent décrochés, les cinq derniers wagons, environ 300 hommes, continuèrent le voyage jusqu'en Estonie. Les déportés, exténués, - il y avait des morts parmi eux - furent entassés dans la prison Paterei, à Reval (aujourd'hui Tallinn, la capitale). Ils travaillèrent à la construction et la reconstruction d'un aéroport militaire bombardé jour et nuit, et furent également assassinés dans leur grande majorité. Ils furent aussi soumis au travail de bucherons dans les forêts voisines d’où ils ne revenaient pas.

Seulement 34 étaient encore en vie lorsque, les troupes russes avançant, les Allemands jetèrent littéralement ces hommes, avec des centaines d'autres malheureux, dans les cales ignobles d'un bateau, le « Vaterland », qui arriva en Prusse Orientale à Dantzig, aujourd’hui Gdansk le 1er Septembre 1944.

 

La prison Paterei à TallinnLa cour de la prison Paterei à TallinnLa Mer Baltique vue de la prison Paterei derrière les barbelés

Mise à jour le Mercredi, 08 Décembre 2010 13:02